Passer au contenu

Parlons de photogénie

Beaucoup de gens que je veux photographier évoquent la photogénie. Mais est-ce que ce terme est vraiment bien utilisé par ceux qui se disent “non photogénique” ? C’est en tous cas la question à laquelle je vais essayer de répondre dans cet article, tout en vous donnant mon avis sur la question. C’est parti !

La photogénie : définition

Si on en croit la définition du Larousse, la photogénie renvoie à “quelque chose ou quelqu’un qui produit un effet agréable en photographie, au cinéma”.

Je ne suis pas très convaincu par cette définition car elle reste très vague. “Produire un effet agréable” évoque directement la subjectivité de la beauté vue par un spectateur. On ne peut donc pas dire que la photogénie est une définition objective.

La photogénie développée en vidéo

La photogénie : une croyance populaire

Penchons nous sur ce que les gens entendent quand ils évoquent la photogénie. De manière générale, une personne brandit ce terme car elle pense qu’elle ne “rendra pas bien en photo”. A ceci je répondrai que c’est le rôle du photographe de mettre en valeur son sujet.

Ma tête quand quelqu'un me dit "J'suis pas photogénique"
Ma tête quand quelqu’un me dit “J’suis pas photogénique”

Et ne croyez pas que je grossis le trait en disant que tout le monde est beau et gentil ! Le fait est que même des personnes très joli(e)s refusent de se faire prendre en photo en prétextant ne pas être photogénique. Si si, je vous assure !

Ce que je pointe du doigt ici, c’est que le terme “photogénie” finit par faire croire aux gens que ça ne sert à rien qu’ils soient pris en photo, puisqu’ils pensent qu’ils ne seront jamais bien. Mais bien pour qui ? Bien pour quoi ? Bref, l’argument de la photogénie ne tient pas la route !

Le mot de la fin

Qu’on considère que la photogénie existe ou pas, elle a des conséquences sur la façon dont les gens se perçoivent. Beaucoup de personnes sont réticentes à l’idée d’être prises en photo. On peut trouver ça dommage mais aussi penser qu’en tant que photographe, c’est notre rôle de montrer au gens qu’ils méritent d’être photographiés.

Comme cette question n’est pas figée, je vous laisse me dire dans les commentaires si vous êtes plutôt d’accord ou si vous pensez que je me trompe totalement ! 😉

[social_warfare]

2 Commentaires

  1. Adam Engelhard Adam Engelhard

    Je suis d’accord que de bien figurer sur les photos dépend beaucoup du photographe. Par contre, je pense que le terme photogénie est nécessaire. Même si un bon photographe peut embellir une personne ou à l’inverse, l’amocher, certaines personnes ont plus de facilité à bien figurer sur toutes les photos, même si elles n’ont pas un physique considéré comme agréable. C’est bien connu de dire que quelqu’un est mieux sur les photos qu’en vrais, tout comme l’inverse est aussi possible. Je pense aussi qu’il est nécessaire d’utiliser ce terme, car la photogénie et ce qu’on considère esthétique n’est pas la même chose. Un photographe, bon ou mauvais, peut faire de son mieux pour représenter photographiquement un visage, mais ne pourra pas, où très difficilement, faire une copie exacte du visage qu’il photographie. Malgré la technologie avancée qu’on retrouve de nos jours, aucun appareil n’est capable de capturer les profondeurs, la luminosité (et donc aussi les couleurs), le contraste et les perspectives qu’on perçoit avec l’œil humain. Une photo représente ainsi la réalité avec une profondeur de champ plus limité, une luminosité différente de celle qu’on perçoit et avec des perspectives plus prolongées. Si par exemple on photographie de côté un objet plat et carré tel qu’un tableau, on le verra beaucoup plus déformé que dans la réalité. Je pense que c’est très psychologique de se trouver photogéniques ou pas. En ce qui me concerne, je fais partie de ceux qui se considèrent non photogéniques, et pourtant, ça m’est déjà plusieurs fois arrivé qu’on me trouve beau sur une photo. Je suppose que si je me trouve souvent laid sur les photos, c’est parce que je les compare souvent de quand je me vois dans le miroir. En conclusion, je pense que le terme photogénie est tout aussi relatif que la beauté, n’importe qui peut bien ou mal figurer sur une photo, tout dépend de comment elle est prise.

    • Le Petit Nico Le Petit Nico

      Hello Adam, belle argumentation que je partage. Dans cet article et cette vidéo (avec un titre provocateur), je défends surtout le point de vue que c’est le job du photographe d’avoir une relation sincère avec son sujet pour pouvoir en tirer le meilleur. Mais je reconnais volontiers que des personnes (ou des objets d’ailleurs) seront plus faciles à photographier que d’autres. J’ai simplement un contre exemple qui me vient en tête : j’ai déjà photographié une femme très belle qui sait se mettre en valeur, qui pourrait faire du mannequinat sans pb, mais lors de la séance, je n’ai tellement pas réussi à connecter avec elle, que mes photos sont ratées. Du coup, même avec une personne photogénique, si la connexion n’est pas là, les photos seront fades à mon avis.

      Et pour finir, je suis 100% d’accord avec toi sur le fait que la photogénie est intimement liée à la psychologie et la vision qu’on a de soit même, le travail n’est alors presque plus photographique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.